" /> histoiresuisse.ch : <b>Atelier "Pinagot" IV: Les mayens 1904-2004, avec la collaboration du Centre régional d'études des populations alpines CREPA</b>
 

Description des cours et séminaires

Atelier "Pinagot" IV: Les mayens 1904-2004, avec la collaboration du Centre régional d'études des populations alpines CREPA

Présentation brève
Sous ce titre volontairement provocateur qui fait allusion à une série phare de la télévision suisse, il y a une volonté de rompre délibérément avec l'imagerie convenue de la Suisse archaïque et idyllique de la montagne. Tout au contraire, c'est le caractère innovateur et l'attention à la modernité qui va servir de fil conducteur au séminaire. Les thèmes retenus concernent les débuts du tourisme avec la construction des grands hôtels au tournant du XXe siècle parallèlement à l'aménagement des chemins de fer de montagne. Deux régions serviront de laboratoire : la vallée de Bagnes d'une part et celle du Trient d'autre part dans lesquelles des stations de la première génération se profilent entre 1890 et 1920, à Fionnay et Finhaut notamment. Le but du séminaire est de familiariser les étudiants avec le travail de recherche à partir de documents d'archives (d'où le terme générique d'atelier Pinagot, clin d'œil au livre célèbre de Corbin). L'une des spécificités du séminaire est de proposer aux participants une semaine intensive de travail sur le terrain. Elle aura lieu du 17 au 22 janvier 2005 en Valais. La participation à tous les travaux de terrain est obligatoire pour les étudiants concernés. Précisons aussi que ce séminaire est organisé en collaboration avec le CREPA, centre régional d'études des populations alpines. Une préinscription est indispensable avant le 20 octobre par le biais du formulaire disponible sur le site www.histoiresuisse.ch.

Programme définitif
Atelier Pinagot IV 2004-2005
SH et SE
Me 14-16 h. Salle A 211
François Walter

LES MAYENS 1904-2004

Le séminaire a pour objectif de familiariser les participants avec le travail en archives. Il se propose donc d'expérimenter toutes les étapes de la recherche historique, de la recherche d'un "sujet" jusqu'à la rédaction du travail, avec toutes ses étapes et ses embûches. L'appellation de Pinagot est un clin d'œil respectueux à l'œuvre admirable de Alain Corbin, mais l'analogie s'arrête à cette allusion.

L'atelier est un travail en équipe qui suppose l'engagement des compétences de chacun des participants et exclut d'emblée ceux qui ne peuvent pas garantir une participation régulière. Compte tenu de son caractère expérimental, le séminaire est réservé à un nombre restreint d'étudiant[e]s motivé[e]s préalablement inscrits au moyen du formulaire ad hoc disponible sur le site internet. Ce séminaire ne peut pas être planifié d'avance dans les moindres détails. Le calendrier est sujet à modifications en fonction des nécessités de la recherche. Un certaine souplesse dans les horaires et une certaine disponibilité pour des séances concentrées (semaine de terrain) sont des conditions impératives pour toute participation.

Spécificité de l'atelier 2004-2005

Le séminaire 2004-2005 est organisé en collaboration avec le Centre régional d'études des populations alpines (CREPA). Basé à Sembrancher, à la jonction des vallées de Bagnes et d'Entremont, ce centre regroupe toute une série d'activités en rapport avec la culture et la civilisation des trois vallées de Bagnes, Entremont et Trient. Le directeur du Centre et son secrétaire, respectivement M. Gabriel Bender, sociologue, et M. Jean-Charles Fellay, participeront activement à l'encadrement scientifique des recherches. La logistique des travaux sur le terrain est également assumée pour une grande part par l'équipe d'animation du Centre.

Le titre du séminaire « Les mayens 1904-2004 » fait évidemment allusion à l'émission de la TSR « Le mayen 1903 » qui a passionné le public suisse romand. On se souvient des péripéties de la famille Cerf contrainte de jouer sa vie quotidienne dans le cadre d'un mayen valaisan et dans des conditions sensées reproduire celles d'il y a un siècle. La version télévisuelle du passé requiert sans aucun doute un regard critique de la part des historiens.

« Les Mayens » au pluriel signifie que la réalité de la vie à la montagne est loin de se réduire à une idylle agro-pastorale. Vers 1900, le Valais est en pleine mutation. Loin de rester un isolat en dehors du temps, l'espace des trois vallées retenu pour la recherche connaît lui aussi des changements majeurs avec l'arrivée des chemins de fer, l'extension du tourisme, la construction des hôtels. C'est l'ouverture à ces diverses activités, l'intégration du changement par les populations concernées et l'extraordinaire plasticité de la civilisation dite traditionnelle qui a su s'adapter à des conditions nouvelles d'existence que le séminaire se propose de mieux comprendre.
Pour donner aux participants l'occasion de travailler directement sur le terrain, un séminaire bloc d'une semaine est prévu à Sembrancher du 17 au 22 janvier 2005. C'est durant ce séjour que se fera l'essentiel des travaux d'archives.

Projet scientifique

Les travaux de recherche ont pour objectif de mener une comparaison entre le val d'Entremont et la région Trient-Forclaz durant les années 1880-1920.
Dans chacune de ses régions, on construit un chemin de fer (le Martigny-Orsières en 1910, le Martigny-Châtelard en 1906). Parallèlement, des hôtels poussent dans les différents villages. Les touristes affluent à Salvan, Finhaut, Fionnay et ailleurs. La circulation par les cols du Grand-Saint-Bernard et de la Forclaz prend des dimensions nouvelles. L'industrie s'implante dans la vallée du Rhône. Des populations habituées à gérer parcimonieusement un patrimoine agricole et à mobiliser au mieux les ressources des réseaux migratoires doivent intégrer des logiques économiques nouvelles, porteuses de perspectives d'amélioration des conditions de vie au quotidien.

Quelques questions plus précises devraient orienter la formulation des hypothèses de recherche :
1) Quels sont les acteurs porteurs des innovations ?
2) Comment s'opèrent les choix des localisations pour les tracés et les implantations ?
3) Comment les communautés villageoises réagissent-elles à des pratiques nouvelles ?
4) Qui sont les touristes qui visitent ces régions ?
5) En quoi la vie quotidienne est-elle affectée par les activités nouvelles et par le contact avec l'étranger ?

Les fonds d'archives suivants sont d'ores et déjà accessibles par l'intermédiaire du CREPA :
1) Archives des chemins de fer MC et MO
2) Procès-verbaux des communes de Bagnes, Sembrancher et Salvan
3) Archives d'établissements hôteliers.
D'autres fonds devront être repérés en fonction des questions à résoudre.

Programme du semestre d'hiver

27 octobre 2004 : présentation du projet
3 novembre : Le mayen 1903 de la TSR. La critique des historiens.
10 novembre : L'image de la montagne (l'apport des sociologues, Crettaz et Bender).
17 novembre : Une problématique à dépasser : archaïsme et modernité
24 novembre : Une problématique à intégrer : la civilisation des loisirs
1 décembre : L'état de la recherche (histoire du tourisme)
8 décembre : L'état de la recherche (histoire des transports)
15 décembre : Bilan historiographique (histoire du Valais, d'Entremont, de Bagnes et de la vallée du Trient)
5 janvier 2005 : Préparation du travail d'archives
12 janvier 2005 : Présentation des problématiques
17-22 janvier 2005 : SEMAINE DE RECHERCHE A SEMBRANCHER

Semestre d'été 2005: suite des travaux selon programme dès le 9 mars 2005
Le programme du semestre d'été sera établi en fonction des nécessités du travail de recherche. Il comportera en particulier plusieurs séances consacrées à la présentations des résultats de la recherche.

Place de l'atelier dans le règlement d'étude

Ce séminaire est valable pour les modules AB5, AB6, AB7, A12 et A13 (ce dernier module sous réserves). On peut donc s'inscrire pour une attestation ou pour obtenir une évaluation notée hors session. Les exigences sont identiques pour tous les participants, à savoir :

- participation régulière obligatoire ;
- recherches ponctuelles en fonction des nécessités de la problématique (notamment recherches bio- et bibliographiques) ;
- compte rendus réguliers de l'avancement des travaux ;
- présentation orale d'un dossier ;
- contribution écrite relative à l'un des aspects de la problématique étudiée.

L'évaluation portera sur les aspects suivants :
1) Travaux préparatoires (bibliographie, problématique et choix du sujet de recherche) (20 %)

2) Contextualisation de la problématique (intégration du sujet dans un champ scientifique large) (20 %)

3) Pertinence et qualité de la recherche (traitement et mise en valeur de sources originales, respect des cadres critiques de la recherche) (30 %)

4) Présentation et pertinence formelle (respect des feuilles de style et mobilisation judicieuse des outils méthodologiques de l'historien) (15%)

5) Aptitude à s'intégrer dans un travail de groupe (présence active, fiabilité des données fournies au groupe, respect des délais fixés, qualité des prestations orales) (15 %)

barème :
60 % = 4
70 % = 4.5
80 % = 5
90 % = 5.5
100 % = 6

Pour obtenir une attestation de séminaire, il est nécessaire d'avoir une note égale ou supérieure à 4

Contact:

Pour toute question ou difficulté, utilisez l'adresse email : francois.walter@lettres.unige.ch

© histoiresuisse.ch 2018 | confidentialité