Description des cours et séminaires

Entre manipulation et autopersuasion : décrypter les usages politiques de l'histoire

Problématique générale du séminaire:

Longtemps, les Suisses ont été "exagérément pondérés": ils se sont peu révoltés et ont souvent voté des mesures qui semblaient aller à l'encontre de leurs intérêts immédiats. Pourquoi? Les Confédérés sont-ils "naturellement" modérés? Ont-ils été manipulés? Quelle a été l'influence des autorités? Quel rôle a joué un hypothétique sentiment de "devoir historique", imposant à la population d'être digne de ses ancêtres et de ne pas galvauder un héritage présumé de liberté?
Telles sont en substance les questions qui guident l'ensemble de ce séminaire. Sur la base des événements et de l'historiographie qui ont marqué les deux derniers siècles, on considérera les procédés grâce auxquels les divers gouvernements helvétiques ont tenté de rendre leurs administrés raisonnables, les versions partisanes qu'ils ont données du cheminement national, les usages qu'ils ont développé de cette vision orientée du passé, et la manière dont leur message a été interprété par la foule avant d'être retraduit en comportements électoraux.
Au-delà des faits, cet examen devrait permettre de réfléchir aux enjeux idéologiques ou psychologiques de notre propre discipline, soit non seulement d'envisager ses répercussions politiques mais d'explorer la responsabilité des historiens dans la responsabilisation de leurs concitoyens. Mieux encore, il s'agira de s'interroger sur le concept même de réception et de voir si on peut faire adopter sans violence des attitudes publiques qui ne soient préalablement consenties; ce qui revient à se demander si les Suisses sont vraiment aussi masochistes que cela.

Objectifs du séminaire :

Les objectifs de ce séminaire sont multiples.
- D'un point de vue didactique:
1. Il vise, d'une part, à familiariser les étudiants avec l'histoire de Genève et de la Suisse.
2. Par ailleurs, il donne un large aperçu des méthodes utilisées en histoire et, plus précisément, se veut une introduction à l'exploitation des sources.
3. Il ambitionne, en outre, de proposer une réflexion sur les problématiques actuelles en histoire.
- D'un point de vue scientifique:
1. Il s'agit tout d'abord de réfléchir sur la responsabilisation citoyenne: quels sont les moyens utilisés pour "assagir" la population? Qui les met en œuvre? Pourquoi? Avec quels résultats?
2. Une attention particulière sera également portée aux usages politiques de l'histoire qui, en Suisse, constituèrent longtemps le vecteur privilégié de l'ethos civique. Là encore, on se de mandera pourquoi, comment, sur quelles bases et avec quelles marges de manœuvre, la narration officielle du passé a servi à stabiliser le présent et à construire l'avenir.

Calendrier provisoire:

30 octobre: Introduction
6 novembre: Introduction
13 novembre: L'invention de la démocratie République helvétique
20 novembre: Accepter de se passer de droits politiques Médiation
27 novembre: Dépasser la guerre civile Sonderbund
4 décembre: L'union… à quel prix? Fin de siècle
18 décembre: La peur rouge 1ère Guerre mondiale
8 janvier: La menace brune Entre-deux-guerres
15 janvier: Et les femmes? Après-guerre
22 janvier: Devenir citoyens européens? Années 1990
29 janvier: Conclusion

© histoiresuisse.ch 2019 | confidentialité