Description des cours et séminaires

Le long Moyen Age à l'épreuve : révoltes urbaines et révoltes paysannes dans le corps helvétique (XVI-XVIIIe siècle)

Les sociétés prérévolutionnaires sont régies par un ordre fondé sur le principe de « liberté différentielle » : chacun reçoit, ou devrait recevoir, ce qui lui est du selon son appartenance sociale, dans une configuration corporative très hiérarchisée, mais exigeant toute de même un certain degré de consensus. Les fondements juridiques tirent leur origine des statuts et des lois coutumières ; du « bas » et de la tradition (ou du passé) donc. Les autorités souveraines en place essayent de tout temps, sous différentes formes et modalités, d'assurer leur pouvoir en le centralisant et en augmentant leurs prérogatives. Ces tentatives, l'évolution de la pensée, ainsi que les contingences économiques et sociales sont autant de facteurs qui peuvent, en proportion différente, favoriser et déclencher des mouvements de révolte. Le but de séminaire est de cerner les éléments clé de ces mouvements, notamment en ce qui concerne les dimensions novatrices ou conservatrices qui les caractérisent. A travers l'analyse des principales révoltes qui marquent le Corps helvétique au cours de l'époque moderne nous voulons remettre en discussion certains paradigmes historiographiques sur ce phénomène.


Séance 1 - 30 octobre
Introduction 1
Questions pratiques

Séance 2 - 6 novembre
Introduction 2
Contexte géopolitique

Séance 3 - 13 novembre
Introduction 3
Contexte géopolitique, problématique et questionnement

Séance 4 - 20 novembre
Introduction 4
Problématique et questionnement

Séance 5 - 27 novembre
L'historiographie suisse et la problématique des révoltes (XVIIIe-XIXe siècles)
(Antoine Schneider)

Séance 6 - 4 décembre
La Guerre des paysans (1653)
(Stéphanie Riehle)

Séance 7 - 11 décembre
L'affaire du Major Davel (Lausanne, 1723)
(Léa Grammatopoulo)

Séance 8 - 18 décembre
Les troubles dans l'Évêché de Bâle (1726-39)
(Stephanie Roth et Dominik Erni)

Séance 9 - 8 janvier
La révolte de la Léventine (1755)
(Samantha Reichenbach)

Séance 10 - 15 janvier
Les troubles genevois (1782)
(Charlotte Franzen et Katharina Goos)

Séance 11 - 22 janvier
Le soulèvement de N. Chenaux (Fribourg, 1781)
(Alain Perritaz)
L'insurrection contre-révolutionnaire de Nidwald (1798)
(Stéphanie Bürgenmeier)

Séance 12 - 29 janvier
Synthèse et conclusion


Remarques sur la place du séminaire au sein du plan d'étude

- ce séminaire est destiné aux étudiants de première année qui veulent compléter le module BA2.
- cet enseignement est à compléter selon les modalités prévues pour le module BA2 dans le plan d'étude.
- la réussite du module et l'obtention des crédits est conditionnée par:
1) una participation régulière et active aux séances du séminaire
2) une contribution orale évaluée selon les critères énoncés lors des séances introductives
En cas de présence insuffisante (au maximum trois absences justifiées) ou d'une présentation jugée insuffisante, des travaux de recerche supplémentaires pourraient être demandés.

- le plan des séances est indicatif et peut être modifié selon le nombre des participants.
- l'inscription au séminaire, par le biais du site histoiresuisse.ch, est obligatoire.
Pour toute question ou information : marco.schnyder@lettres.unige.ch






© histoiresuisse.ch 2018 | confidentialité