Description des cours et séminaires

Les sociétés anciennes sont-elles des sociétés de la catastrophe ?

Le catastrophisme est à la mode. A-t-on jamais autant parlé du climat qui change ? L'impression domine selon laquelle les catastrophes naturelles annonciatrices de perturbations généralisées de l'écosystème se multiplient d'année en année. La perspective de ce cours est de donner une profondeur historique à ces peurs contemporaines. Une contextualisation rigoureuse permet d'avancer tout un faisceau de raisons qui donnent une cohérence aux inquiétudes présentes. Dans le passé aussi, au-delà des mots qui datent et en se gardant de reporter dans d'autres temps des concepts souvent anachroniques, on rencontre des sociétés inquiètes confrontées à des « catastrophes ». Toutes, elles s'efforcent de donner un nom, de formaliser les sourdes menaces qu'elles sentent peser sur elles et de leur conférer du sens. Ce processus de mise en textes et en images constitue l'objet d'une histoire culturelle de la perception des risques et des catastrophes ?

Donnée durant le semestre d'automne 2007, la première partie du cours propose une histoire culturelle des risques et des catastrophes du XVIe siècle au XIXe siècle. La deuxième partie du cours, au semestre de printemps 2008, sera consacrée principalement au XXe siècle.

Calendrier des leçons


24 septembre : Une histoire culturelle de la catastrophe

1 octobre : Un désir de catastrophe

8 octobre : Une théologie de l'histoire

15 octobre : Le risque calculé

22 octobre : La physico-théologie

29 octobre : La mise en image de la catastrophe

5 novembre : La catastrophe spectacle

12 novembre : Lisbonne et le paratonnerre

19 novembre : Du fléau à la catastrophe

26 novembre : Les progrès de la raison

3 décembre : Les effets du choléra

10 décembre : Les fonctions sociales de la médiatisation

17 décembre : Science et esthétique de la catastrophe

© histoiresuisse.ch 2019 | confidentialité