Description des cours et séminaires

Mobilité et ancrage spatial. L'émigration dans le Corps helvétique (XVIIe-XVIIIe s.)

La mobilité est loin d'être une spécificité des sociétés contemporaines ; en effet, depuis toujours, quoique avec des intensités et des orientations différentes, elle caractérise la vie de nombreuses populations à l'échelle planétaire.
La Suisse, avant de devenir une destination privilégiée d'intenses flux migratoires, a longtemps été une terre d'émigration. Le territoire helvétique, tout en étant relativement urbanisé, d'une part n'a jamais accueilli une véritable métropole fonctionnant comme pôle d'attraction dans un marché du travail avant la lettre, d'autre part il est constitué en grande partie de régions montagneuses, lieux de départ par excellence.
Les formes de ces mouvements migratoires, ainsi que les destinations, sont multiples. Les Suisses qui partent sont surtout des soldats, mais aussi des artisans qualifiés, des entrepreneurs du bâtiment, des industriels, des marchands, des viticulteurs et des paysans, des instituteurs, des aubergistes, des pâtissiers, des ramoneurs, des porteurs, des vendeurs, des maçons et des simples ouvriers.
Pendant l'époque moderne c'est l'émigration saisonnière à l'échelle européenne qui est la plus répandue. Au XIXe siècle l'émigration assume progressivement un caractère définitif surtout à cause des destinations, de plus en plus éloignées (les Amériques en particulier).
Quels sont les facteurs qui poussent les gens à partir ? Est-ce que le départ est uniquement une contrainte ou bien est-il possible de parler aussi de choix ? Peut-on considérer l'émigration comme une véritable ressource dans le cadre de stratégies et de traditions à la fois familiales et communautaires ? Quelles sont les implications du phénomène migratoire (intégration, rapport avec la patrie, statut d'étranger, droits de monopole, langue, endettement, famille, … ) ? Quel est le rôle de la femme ? Quelles sont les activités et les destinations qui caractérisent l'émigration suisse entre le XVIe et le XIXe siècle ? Il s'agit de quelque-unes des questions auxquelles nous essayerons de répondre. Les participants auront l'opportunité de voir de près différentes formes d'émigration dans des contextes géopolitiques extrêmement variés. Ce travail sera mené dans le cadre d'une historiographie particulièrement riche et novatrice.

Calendrier des séances

22 septembre
Séance introductive 1.
Présentation générale du séminaire et introduction à la problématique. Questions pratiques.
§ FONTAINE L., « Données implicites dans la construction des modèles migratoires alpins à l'époque moderne », in Histoire des Alpes. Storia delle Alpi. Geschichte der Alpen, 1998/3, p. 25-35.
§ FONTAINE L., « Montagnes et migrations de travail. Un essai de comparaison globale (XVe-XXe siècles) », in Revue d'histoire moderne et contemporaine, 52-2, avril-juin 2005, p. 26-48.
§ RADEFF A., « Nouvelles controverses sur de très anciennes mobilités, Repères bibliographiques », in Revue suisse d'histoire, vol. 49, 1999, n. 1, p. 138-147.
§ HEAD-KÖNIG A.-L., « Emigration », in Dictionnaire historique de la Suisse, vol. IV, Hauterive, Attinger, 2005.

29 septembre
Séance introductive 2.
Mobilité et ancrage spatial : l'émigration dans les sociétés anciennes. Concepts, questionnement, problématique et hypothèses d'étude.
Introduction au contexte géopolitique : l'émigration dans les territoires du Corps helvétique (XVIe-XIXe siècle).

6 octobre
Séance introductive 3.
Discussion et commentaires des articles de L. Fontaine, A. Radeff et A.-L. Head-König.



13 octobre
Exposé 1 / Clément
Le service mercenaire.
§ Fonds famille Le Fort (mémoires sur l'amiral François Le Fort en Russie, XVIIe siècle) (AEG).

20 octobre
Exposé 2 / Lionel
Les maestranze du bâtiment et les artistes des bailliages italiens.
§ Correspondances des migrants de Meride en Europe (XVIIe-XVIIIe siècle) (MARTINOLA, Lettere 1963).

27 octobre
Exposé 3 / Sarah
Les horlogers suisses à Berlin (XVIIIe siècle).
§ CHAPUIS, Le Grand Frédéric 1938.

3 novembre
Exposé 4 / Clément
L'émigration définitive : les colonies de peuplement (XIXe siècle).
§ Compagnie genevoise des colonies suisses à Setif (Algérie, XIXe-XXe siècle) (AEG).

10 novembre
Pas de séance. Travail individuel.

17 novembre
Pas de séance. Travail individuel.

24 novembre
Pas de séance. Travail individuel.

1 décembre
Exposé 5 / Sarah
L'émigration définitive : les colonies de peuplement (XIXe siècle). (sujet encore à définir)
§ Nova Friburgo au Brésil (1817-1827) (NICOULIN, Nova Friburgo 1973).
8 décembre
Exposé 6
Les marchands.
§ Lettres des émigrants de Campo Vallemaggia (XVIIIe siècle) (MONDADA, Commerci 1977).

15 décembre
Conclusion, synthèse et bilan.

© histoiresuisse.ch 2019 | confidentialité