Résumés des mémoires

HALLE, Marianne, La lutte contre la tuberculose à Genève (1900-1930): un reflet de l'Etat social

La tuberculose est l'un des plus grands fléaux sociaux du XIXe siècle, causant plus de décès que toutes les autres maladies infectieuses réunies. Alors que la révolution pasteurienne apporte des moyens de cure à bon nombre de ces épidémies, la tuberculose, dont le bacille est découvert par Koch en 1882, continue de faire des ravages jusqu'à la découverte des premiers antibiotiques, après la Seconde Guerre mondiale. A Genève, la ville suisse la plus touchée par la maladie, un réseau de lutte contre la tuberculose s'organise entre 1900, date de la création du Sanatorium populaire genevois, et 1930, date de l'Ordonnance d'application de la loi fédérale sur la lutte contre la tuberculose votée en 1928. La première partie de ce travail présente le réseau genevois de lutte antituberculeuse, sa mise en place, les diverses institutions, associations, et œuvres philanthropiques qui en font partie, avant de se pencher d'abord sur les raisons qui poussent l'Etat à intervenir dans cette lutte, puis sur les modalités de cette intervention. Une seconde partie présente les acteurs du réseau, et tente de comprendre leurs motivations, pour ensuite entrer plus en détail dans le fonctionnement pratique de la lutte contre la tuberculose, du point de vue des malades d'une part, et de celui des organisateurs de l'autre. La tuberculose étant un fléau social, intimement lié à la condition socio-économique de ceux qui en souffrent, la lutte organisée par le réseau cherche à agir tant sur le plan médical et prophylactique que sur le plan social. Or, les initiatives prises en matière de lutte contre la tuberculose sont presque exclusivement le fait du secteur privé. Tout au long de l'histoire du réseau, l'Etat ne s'implique dans la lutte que de façon limitée, offrant son soutien de manière ponctuelle. Le principe qui régit les modalités d'intervention des pouvoirs publics dans le combat antituberculeux, consacré par la Loi fédérale de 1928, s'applique également dans d'autres domaines d'activité de l'Etat social tel qu'il se met en place en Suisse à partir de 1874. En effet l'Etat se repose ici sur l'initiative du secteur privé, préférant lui déléguer la responsabilité de ce combat selon le principe du mandat. En cela, dans son organisation et dans son fonctionnement, la lutte contre la tuberculose à Genève est un reflet de l'Etat social.

© histoiresuisse.ch 2018 | confidentialité