Résumés des mémoires

GAMPER, Mélanie, La professionnalisation du métier de guide de montagne en Suisse (1880-2008)

Depuis le milieu du XVIIIème jusqu'à la fin du XIXème, les guides de montagne suisses sont organisés de manière très locale. Pour la majorité d'entre eux, ils travaillent dans la société de guides et de porteurs de leur commune, ou de leur vallée. Il n'existe pas de réelle instruction, qu'ils reçoivent généralement de leurs aînés, mais ils doivent jouir d'une bonne réputation et se trouver dans une forme physique adaptée à leur profession. Le grand changement va être l'apparition, dès la fin des années 1860, des premiers cours pour guides : enseignements de notions théoriques concernant l'accompagnement des voyageurs en montagne, mais aussi véritables stages de pratique entre futurs guides. Ces cours ont tout d'abord été régionaux, puis cantonaux, mais associés dès les débuts au Club Alpin Suisse (CAS). Le Club alpin promeut une pratique saine et sure de la montagne et c'est dans ce sens qu'il met tout en œuvre pour former de bons guides. Au niveau national, mis à part le rôle central que joue le CAS par ses nombreuses sections réparties sur le territoire et son règlement pour les guides qui sert de « modèle » aux administrations cantonales, peu de choses sont coordonnées entre les différentes régions de montagne. Le début du XXème voit les professionnels s'organiser en associations (au début régionales, puis cantonales et suisses) et l'ASGM (Association suisse des guides) devient référente en la matière seulement dès les années 1950. Le rôle du CAS se limite alors à donner l'accès à la formation à des ressortissants de cantons n'ayant pas de loi ou de règlement concernant les guides. L'évolution de l'instruction des guides est intimement liée aux activités du Club alpin suisse (CAS), à la naissance de l'Association des Guides de Montagne de la Suisse (ASGM ou Schweizerische Bergführer Verband (SBV)) et à la plus récente Union Internationale des Associations nationales de Guides de Montagne (UIAGM). Ces trois organismes, à leur manière et par les buts qu'ils se sont fixés, vont permettre aux guides de montagne de suivre en Suisse une formation de qualité pour pouvoir exercer ce métier. Ils ne vont que très récemment (début 1990) être reconnus au niveau national, permettant une égale reconnaissance aux personnes suivant cette formation. Récemment encore, en 2002, la structure de la formation des guides s'est modifiée et le diplôme fédéral de guide de haute montagne s'obtient par le suivi de différents modules relatifs à la pratique du métier, s'adaptant ainsi aux nouvelles activités de montagne. Aujourd'hui, le système modulaire choisi en Suisse est la base de travail de l'UIAGM pour redéfinir le niveau de compétence des guides au niveau mondial.

© histoiresuisse.ch 2018 | confidentialité